Retour vers la page d'entrée!

mise à jour :

Précédente

Prochaine

voir aussi la super page QuoFranz

Ben voilà , j'attaque .....

très belle quoparty , a mon avis, la meilleure ,,,,, 3 excellents groupes , site merveilleux pour ce genre de prestation,,,
la météo nous a gatés ,,l'organisation du site était super..la bière etait bien fraiche et bonne
quel plaisir de retrouver les potes,,,, une bien belle famille notre forum et comme dans toutes les familles, ont se retrouvent toujours ,,,,la preuve

après avoir fait 200 bornes, je décide d’arrêter un peu sur une aile de repos pour pose boissons et autre choses pour les dames ( qui savent pas faire deux sans pisser ) a peine descendu de voiture ,,qui voyons nous sur cette même aile ,,,, nat et alain (nat qui avait sans doute l'meme problème... pipi , jte jure ,,les feummes )

avouez quand même quel hasard !!!!! mais comme j'dis .... ,les grands esprits se rencontrent toujours

parlons de l'after .....étant de bons belges , nous ne nous déplaçons pas sans minimum une caisse de bière .... surprise ,,, quopin avait fait pareil avec de l'advocatt ..... belle découverte pour phsymol ( on a du lui arracher la bouteille des mains )



l'baud nous a offert le champ et franz l'pinard ,,, manquait rien ,,,chips de quopin, fromage et charcuterie de vero !!!!

honnêtement ça me fait plaisir des réunions comme celles ci ,,,,,, on a fait connaissance de Michel de limoges et de sa charmante fifille .

pour terminer, je voudrais remercier Bruno pour son travail et le remercier pour tout ce qu'il fait pour notre forum ,,, soyons conscient que sans lui
nous n'aurions surement pas des soirées inoubliables comme celle que nous venons de vivre ,,, Bruno j't'aime min gamin !!!

Allez, à moi..
ça commence quand...je ne vais pas remonter plusieurs mois en arriere pour vous commenter les préparatifs, ce serait un peu long et....barbant !
donc je demarre ..vendredi 1er juin.. Exceptionnellement, mon boss me donne l'apres midi , apres avoir récuperé Nat et Anais, direction ...le frigo pour préparer les sandwiches du soir..au choix pour Hercules et JCQ, pain complet saumon et pain blanc jambon fromage..
Apres avoir récupéré Gillie C et son amie pres de la rue de Rivoli, direction Orly Ouest.
Nat et Anais ont les 2 glacieres avec sandwiches, bieres, coca, eau, vins !!! tout est ready.
ça commence TRES bien car les 2 avions seront en avance. A peine récupéré JCQ à Orly Ouest, on fait connaissance avec Thierry notre chauffeur de bus qui fonce sur Orly Sud car Hercules vient d'atterrir de Norvege..
tout le monde est la..quelques echanges de coup de fil avec l'intendance ( Nat et Anais feront porté une des glaciere à John ....ppffff..le pauvre..) ça y est..le bus est au complet..John et Gillie ont deja debouché une bouteille..je grimpe dans le bus et Nat prend les commandes du tank !
elle nous suivra au rythme de 100 km/h jusque Vitry..Quel courage !
Sur place Michel et Cindy arrivé de Limoges nous ont récupéré les clés des chambres..Ce fut d'une grande aide. MERCI.


je vous passe les details du voyage..y aura plus de vins ! presque plus de biere ! et plus aucun sandwiches ! oufti !
Arrivée au Castor 23h40..direction les chambres.
lendemain matin, petit dej et puis à 11h30 depart sur le site.
la journée va etre longue et BELLLE ! quel temps ! merveilleux..tout le monde est aux anges.
je présente JCQ et Hercules à Bernard qui sera notre maitre d'oeuvre sur le site toute la journée. Putain ! Quelle équipe !
une vingtaine de bénévoles, tous avec le sourire, et pret à repondre à toutes nos demandes..ils ont été GEANTS ces gens..Extras ! BRAVO à eux.
BBQ geant pour les groupes et accompagnant avec au menu ....Sanglier et Chevreuil tués dans le champ voisin !!! accompagnés de qquelques frites et salades..repus et ravis..
Jean Pierre est à la console son.Un grand technicien qui tres rapidement va trouver le son de la soirée !! Aucun probleme l'apres midi.
( sauf le besoin d'un petit ventilo....qui n'aura pas servi..) merci Michel pour ta disponibilité.
Le soleil brille et nous esperons ouvrir les portes rapidement et accueillir les potes.

Ouverture vers 17h30..

Tout est pret, la scène est superbe, la buvette est prete, les loges sont pretes, le soleil est la.
manquent plus que les potes..
ça arrive tout doucement..la bise, la bise et la re-bise.
pas vraiment le temps de recevoir tout le monde comme il faut, vous me connaissez maintenant, donc je checke de temps en temps le déroulement des derniers préparatifs au premier passage sur scène avec Carousel Vertigo.
normalement prévu à 19h00, on demarre à 19h15 avec un peu plus de 100 entrées payantes ! AIE !
CAROUSEL VERTIGO : superbe prestation, des mecs tres genereux et un nouveau Cd à venir qui est de la dynamite..ils n'ont rien inventé mais ce qu'ils font, ils le font TRES bien..70 minutes de bonheur et ce n'est que le debut.
On remets biere et eau dans le frigo des loges, on fait manger Hercules et JCQ, tout baigne.
Mike Hrano est présent et appréciera enormément le site. On a les comptages qui nous arrivent de l'entrée par SMS, ça monte doucement..nous serons un peu plus de 200 personnes vers 21h30..
HERCULES : TRES TRES heureux d'etre la..ils sont ravis et leur premier passage en France restera marqué je pense dans les memoires de beaucoup de gens. Ils ont vendus TOUS leurs Cd's !! ils auraient pu en vendre plus.. il y en avait une vingtaine. Merci aux acheteurs..Ils ne s'attendaient pas à tout vendre !
prestation : Grandiose.

On restaure Carousel Vertigo, ils sont hyper content de leur passage. Jenssen et Vincent , les 2 guitaristes sont aux anges.
ils vendront un peu leur premier EP 6 titres.
sans doute un nouveau passage sur Paris l'hiver prochain. on sera la.

JCQ prend la scène vers 22h00..
quelques passages à notre stand merchandising où nos "benevoles" font comme d'hab' du bon boulot. La tombola organisé par Phsymol a bien marché ..
John Coghlan's Quo : sa prestation va etre " historique" en fait ! ils ont joué presque 2 hrs ! on a vraiment assisté à une répétition d'une eventuelle set list à venir si reformation il y avait en mars 2013.
4500 times en integralité..Cela faisait 31 ans que John ne l'avait pas joué entierement ! Un invité suédois pour harmonica sur plusieurs morceaux ( Railroad d'anthologie) Roadhouse blues..
Certains morceaux valaient tout l'or du monde ce soir..Railroad fut brillant, que dire de Wild Side of Life, puis le POMM, la meilleure version que j'ai entendu de ces dernieres années, bien supérieure à celle du Quo actuel.
Certains vont trouvé cela MOU ! mais vraiment, pour les fans de la premiere heure, le show de 2 hs de John etait empreint de beaucoup de nostalgie...Son jeu à la Batterie, pendant 2 hrs n'a pas failli du tout ! aucune merde ! Rien !
je pense meme sincerement que John a porté le set sur les epaules ..alors que Mick et Baz etaient un peu en dessous ce soir la..je savais pour en avoir parlé avec eux, que John voulait tout donné ! ils le savaient et ils ont eu ( surtout Baz) beaucoup de pression pour que le set soit parfait.. et ce ne fut pas evident pour eux !

Moments magiques...

Et tout a une fin..

Bousculé pour sortir du site à causes des horaires d'amplitude du bus, donc depart en cata vers 1h10 du mat' alors que Bernard nous avait préparé la champenoise...on est parti TROP vite ...
L'after improvisé pour JCQ, juste devant sa porte de l'hotel..il nous fait remarquer que cela faisait TRES longtemps qu'il n'avait pas eu autant de monde devant sa chambre d'hotel !!

et il y en avait du monde..

REMERCIEMENTS: ( sans ordre d'importance bien sur) : Nat & Anais pour votre patience avec moi depuis vendredi midi jusque dimanche apres midi, Michel et Cindy pour votre aide vendredi soir et samedi apres midi et tout le reste.
Nos GMAQF : si je vous cite, je vais en oublier mais vous vous reconnaitrez bien sur...Nathalie, not'Miss Dunkerque toujours sur le pont, qui a coordonné les ventes sur notre stand..T-shirts, Cd's, etc.., l'ami Franz et son pote Dafalgan pour les photos à venir, Quopin mon philippe, tu sais pourquoi, Phsymol, merci pour ta generosité précieuse et l'organisation de la tombola, nos GMAQF présents, toutes les personnes de notre forum qui ont fait des kilometres pour etre présents, MERCI..
( j'peux pas tous vous citer mais je vous aime), celles et ceux qui ont acheté le Tshirt..je sais 20 euros, c'est un peu cher mais c'est pour la caisse de l'Asso et à VOUS tous, c'est un immense privilège de vous connaitre et de partager ces fetes avec vous.



j'espere que tout le monde est bien rentré, Vero, Nath et Alain, Doc et Daniele et amies et famille tjs présents, Pascal, Toff, Christophe et Pascal et la famille champenoise, Quopin, Michel & Cindy, François et Bruno, JPP, Patrice et mumu,
les fillottes, Jack & Helène, Marc, Scratch Richard , Frenchy et Guida et le petit tireur de tombola, Arnaud, Backon, SaluQuo, Carsten et sa femme, Pete et son acolyte Marc Adams, ...qui ai je oublié ? et tous les autres...

 

SET LIST:
Junior's Wailing
Caroline
Roll Over Lay Down
In My Chair
April Spring Summer & Wednesday's
Gerdundula
A Year
4500 Times
Wild Side Of Life
I Saw The Light
Rain
Hold You Back
Roadhouse Blues.

ENCORE:
Pictures Of Matchstick Men
Down Down.

avec John et Baz intervenant au micro regulierement, ce fut pres de 2hrs de show !
Ce soir la , John a PORTé le show à bout de bras ! Mick et Baz etaient hyper stressés, peur de décevoir, difficile aussi de passer apres Hercules..Et John a ATTAQUE les futs comme jamais je ne l'avais vu le faire ces dernieres années !
Au millimètre, et Mick et Baz ont eu du mal à se "lacher" mais entendre cette version de 4500 times aussi longue
et puis ce wild side of Life survitaminé, ce POMM mieux que le QUO actuel ( et c'est mon avis oui..) pour finir sur Down Down d'enfer ! les morceaux de Ma's Kelly's furent grandioses..Pas grand chose à jeter, un son avec l'equipe du Chateau vraiment genial..
regardez bien cette set list, elle pourrait ressembler de pres à quelque chose de plus fort encore d'ici quelques temps..Croisons les doigts..

Attention, roman fleuve...

C'est ma 1ère QuoParty :

Samedi 2 juin, 9h45 : je prends la route, direction Vitry le François où je dois retrouver Franz pour partager le déjeuner. Le sac et la glacière (emplie de victuailles en vue de l'after désormais incontournable quand on se retrouve) sont dans le coffre, les CD (de Ma Kelly à Blue For You) sur le siège passager à portée de main ainsi que l'itinéraire. 2h de route au son de notre groupe fétiche, il fait beau et tout roule.
Sur place, Franz est déjà là et après possession de ma chambre et coup de fil à Bruno pour savoir à quelle heure on est attendus sur site, nous allons déjeuner au resto d'à côté parmi les membres du club de tricot local. Bonjour le calme, ça cause les petites vieilles !


Puis en attendant l'heure de RV, une petite sieste s'impose afin d'être en pleine forme ce soir. Vers 15h45, texto de Phsymol indiquant qu'il arrive. Nous nous retrouvons tous les 3 pour boire un verre en guettant l'arrivée des uns et des autres. Ca y est, les Belges sont arrivés suivis de près par Nath et Alain. Doc n'arrive pas les mains vides bien sûr et porte une glacière XXL remplie de Jupiler (vous savez celle qui met la tête en l'air ). Ca promet pour l'after, sachant que Franz avait aussi une glacière d'Alsace bien frais ! Nous décidons de nous rendre sur le site puisque nous sommes tous là : Doc, Danielle, leurs amis et fille + gendre, Tof, Quopin, Pascal, Nath et Alain, JPP, Phsymol, Franz et moi (j'en oublie peut être...). Nous arrivons dans ce cadre assez exceptionnel qu'est le château de Goncourt. Nous retrouvons Bruno à l'entrée puis nous nous dirigeons sur le site qui est parfaitement organisé : une scène sur la partie plein air et un chapiteau sous lequel il y a des tables et bancs, le merchandising de l'association ainsi que celui des memorabilia, le bar, la caisse et le comptoir pour les repas.
Nathalie et moi prenons place au merchandising en remplacement de Natalie et Anaïs où nous allons essayer de vendre le maximum de tee-shirts de l'évènement ainsi que des CD de Carousel Vertigo et Hercules. Quant à Phsymol, il installe la fameuse tombola sur ce même stand avec affiche adéquate et tous les accessoires utiles (carnets de billets et boîte pour le tirage au sort). Sur ce coup-là, avec Nathalie, nous sommes bluffées : Phsymol sait être très convaincant pour parvenir à vendre ses billets (qui rappelons-le permettaient de gagner 2 places pour le concert de Status Quo au Casino de Paris et ce, au profit de l'association ), n'hésitant à payer de sa personne jusqu'à racoler les futurs clients ! Rien que pour ça, ça valait le coup d'être présent !
Au fil du temps, nous rencontrons des Quopotes qui passent par le stand (impossible de nous louper, nous sommes dans un angle stratégique : avant le bar ! ): Michel de Limoges et Cindy (ravie d'avoir fait votre connaissance), StatusPat et Mumu, les Champenois of course, les frères Duck, Backon, Frenchy, Arnaud,et je dois en oublier sûrement. Toute l'équipe de « suiveurs » de tournée des Quo est là aussi : Marc, Scratch, Richard, etc...Sans doute d'autres aussi au vu des post (White Tely, Saluquo) mais que je n'ai pas eu le plaisir de rencontrer. Dommage, c'était l'occasion !


Le 1er concert commence et c'est Carousel Vertigo qui entre en scène nous délivrant un rock pêchu et efficace (quelques sonorités à la AC/DC que j'aime beaucoup). D'ailleurs, tout le monde trouve leur set convaincant. Ensuite place à Hercules. Et là, c'est énorme ! Du boogie-rock comme on l'aime ( c'est bon ça !), des mecs très pros, un son nickel, ça balance sec ! Je me dépêche d'acheter l'un des CD en vente car il y en a peu et avant la fin du set, les futurs clients se précipitent sur notre stand tant ils ont aimé ce qu'ils ont entendus ! Tirage de la tombola et le JCQ se met en place. Les premières mesures attaquent et nous remballons le stand afin de profiter au mieux de ce concert. Après Caroline, direction le devant de la scène où Nath et moi trouvons une place que nous n'allons plus quitter. Une set list du feu de Dieu avec des titres que je n'aurais même pas imaginé entendre un jour en live. Je n'ai pas tout retenu mais pèle-mêle, des morceaux qui m'ont fait frissonner tellement c'était bon : Roll Over Lay Down, April..., Rain (avec la chorégraphie qui va bien, n'est-ce pas Nath ? ), un 4500 Times de ouf, Roadhouse Blues avec en incruste des bouts de Slow Train et Gotta Go Home, A Year (moment particulier), un Hold You Back aussi de feu et une version de POMM que personnellement j'ai adorée tant elle était « rock'n'roll » (ce que j'ai pu glisser à John lors de l'after, aidée par Bruno qui a adoré aussi cette amazing version). J'en oublie plein (quelqu'un saura mettre la set list complète). QUE DU BONHEUR !


Après le set, photo de groupe oblige et retour au Castor pour débuter la 3ème mi-temps ! On sort nos « affaires », Baud and family nous rejoignent avec le Champ et c'est parti ! Coup de fil de Bruno, il arrive avec les musicos ! Merde, il ne reste qu'un peu de champagne et quelques morceaux de fromage mais heureusement, il y a encore du Pinot blanc. Le bus entre et commence un after particulier partagé avec tous les membres du JCQ, John en tête : échanges, photos avec les uns et les autres, il discute avec tout le monde (il m'a dit plein de trucs mais j'avoue ne pas avoir tout compris), la bise aux filles, on boit un coup, je lui fait signer mes vinyls achetés tout récemment (je sors sa photo issue du Live et je vois le mec tout content de signer sa tête, ainsi que l'album Blue For You, mon préféré). C'est incroyable tout ce qu'on a pu échanger avec les uns et les autres. J'ai même pu dire à Baz que j'aurais aimé entendre Lonely Man car je sais qu'ils la jouent et Baz de me répondre qu'elle est difficile à jouer mais que c'est un beau morceau (enfin c'est ce que j'ai compris) et John qui me dit que lui derrière ses fûts, il se repose par rapport à Baz. Bref, c'était vraiment surréaliste quand j'y repense. Finalement, après maints thank you and good night, dodo à 2h et quelques. Enfin dodo, c'est vite dit ! Beaucoup de mal à m'endormir (trop de trucs dans la tête) et en plus l'orage qui a fait des siennes dans la nuit (ouf ! On l'a échappé belle !) : pauvre Phsymol qui fait du camping dans sa voiture !


Dimanche 3 juin, 8h30 : réveil difficile. Je passe la tête dehors, les Belges sont déjà debout ! Vite, je me dépêche pour au moins partager le petit déj avec les Quopotes. Puis chacun reprend la route, les uns après les autres. Je ne suis pas pressée (surtout pour retrouver la vie normale ) et je reste avec JPP, Nathalie et Alain pour assister au départ du bus en compagnie de Bruno et Natalie, sous des hallebardes ! Derniers coucous aux musicos et cette fois-ci, il faut vraiment partir. Je sors du parking, j'enclenche le lecteur CD (qui reprend là où je l'ai arrêté la veille, c'est à dire sur A Year, et d'un coup, je replonge dans le concert !) et c'est parti pour 2h de Quo non stop, la tête dans les nuages, essayant de me remémorer les moments forts de cette incroyable QuoParty 2012 !
Merci à tous de votre gentillesse, de votre joie de vivre, de votre convivialité et de votre amitié. Tous les moments passés avec vous sont gravés dans ma mémoire.
Merci à tous ceux qui ont oeuvré à cette magnifique journée avec une organisation sans faille.
Et surtout merci à Bruno sans qui il ne m'aurait pas été permis de vivre un truc pareil !
A très bientôt sur les concerts ici et là.

Désolée pour l'envolée littéraire mais quand c'est bon...

 

Pour nous avec cindy c' était notre première " quo party ", départ de limoges vendredi vers 12 h , voyage sans encombre arrivée à l' hotel castor vers 17h30, cindy c' est occupée des chambres avec les gens de l' hotel ( bien sympas ), petite vériffe, pour etre sur que tout était OK, en suite à 23h30 arrivée du bus et de natalie en voiture protection là mon coeur battait la chamade, poignées de mains avec tout le monde, et en particulier avec john , tout mes souvenirs de jeunesses du quo déboulaient dans ma tète à une vitesse folle, et puis tout le monde au dodo .....



le lendemain départ vers 11h30 direction le chateau goncourt, un acceuil chaleureux nous a été fait sur un site magnifique le tout arrosé d' un super beau temps, après la visite des lieux " le casse croute " au menu sanglier, chevreuil, boeuf, en toute simplicité mais redoutablement éfficace, tout çà sous les explications de bernard le big boss, sans oublié les bénévoles du site qui ma fois n' étaient pas en retard pour nous faire rire et nous chambrés un peu , j' ai pu apprécié la gentillesse et la simplicité de john et gillie sans oublié les autres aussi ce fut que du bonheur ...

ensuite se fut le moment des balances, avec des petits imprévus ( le ventilo, le bus ) tu sais bruno j' ai longtemps oeuvré dans le milieu associatif et je sais tout çà, et j' ai très vite compris qu' il fallait te donné un petit coup de main et ce fut vraiment un plaisir pour nous de te rendre ces petits services, et puis petit à petit avec beaucoup de joie j' ai fait connaissance avec vous véro, nathalie, doc, franz, phsymol, toff 66, pascal vrielynck et puis tout les autres, une belle famille en quelque sorte et puis très vite ( pas vue passé le temps ), carousel vertigo une bien belle prestation ma fois, un beau potentiel en tout cas, en suite hercules rien n' a jeté là non plus un truc bien calé je crois que je deviens fan , et puis là JCQ " arff !! " tout ces anciens succès du quo dans leurs plus belles années , ces titres qui nous manques et me manque actuellement ,
pour moi j' ai eu les frissons dans le dos avec " a year " et john en pleine possession de ces moyens derrière ces fut, il ma manqué seulement un petit solo, ben c' est pas grave l' étentiel c' est qu' il était au top

 



à punaise pour etre au top il l' était le john à l' hotel, là ce fut un grand moment de bonheur des moments gravées à tout jamais en moi,

un autre moment que j' ai aussi vraiment apprécié à l' hotel c' est avant l' arrivée du bus, qu' une chose à dire, vous etes au top promis la prochaine fois que l' on se retrouve comme çà j' irai de ma participation


et puis ce fut le retour avec tellement de choses dans nos tete avec cindy qu' on c' est trompé de route, pas bien pour un ex pilote de rallye et une copilote , on a perdu une petite heure mais sinon rien de méchant, à part çà ce fut pour nous un week end de reve avec des gens comme je les aimes animés d' une mème passion le " quo " merci à vous tous


Commentaires de SaluQuo

Bonsoir à tous, je suis arrivé vers 18 heures, après 2 bières (bin oui il fait chaud) je vais à la rencontre d'El Presidente pour me présenter il me montre une table de Marnais donc rerererebiere mais surtout rencontre de personnes super sympa.
Grande soirée Rock les 3 groupes en présence sont d'un grand niveau que du bonheur.
Je compter acheter le CD de HERCULES en partant pour ne pas à avoir à me le faner toute la soirée malheureusement la boutique été remballer. Si il est possible de le commander je suis preneur.
Merci aux organisateurs aux bénévoles et un grand Merci à Christophe et ses acolytes pour leur accueil
Départ vers 0.45h arrivé à la maison 1 h plus tard fatigué mais heureux

 


 

Bon bin, que dire de plus.....

Les péripéties de la route.... aucune, bon chauffeur, très bonne compagnie et bonne rencontre à l'arrêt pipi....

Arrivés à l'hôtel, nous rejoignons les Ami(e)s déjà sur place et prenons possession de nos chambres, petits papotages en attendant l'heure de départ pour le site.....


Après avoir visité, un peu les alentours, nous arrivâmes au site.....

A l'accueil, Mr El Pésident , toujours pas avare de bises et de câlins, nous indique le chemin...

Site magnifique et accueillant, arrosé par un resplendissant, présage d'une soirée enchanteresse...

Direction stand merchandising afin d'y effectuer les achats d'usage, et de faire travailler les charmantes hôtesses....


puis balade à travers le site afin de saluer les Quopotes çà et là....

Après quelques verres partagés l'heure fatidique arrive....

Carousel Vertigo....la bonne surprise, je dirai même plus......la très bonne surprise......un très bon Rock.....Rock de jeune qui plait aux vieux.......


Hercules......et bien là, on m'avait pourtant prévenu........La Claque.....un Boogie Rock du tonnerre....carré, nickel, époustouflant...rien à jeter, on en redemande...


JCQ......en tant que fan du Quo de la première heure, un peu inquiet quand à la prestation que John pourra nous donner.....Dans l'ensemble pas déçu, bien que je
suis de ceux, qui ont trouvé quelques morceaux un peu mous, pas du à la prestation de John mais à l'ensemble du groupe, manque d'énergie et de rythme
pour certains morceaux, mais cela ne gâche pas mon plaisir et quel ravissement lors de l'interprétation de "4500 Times" un de mes morceaux préférés et il est vrai que çà fait des lustres que l'on ne l'a pas entendu dans une version aussi longue ainsi que tout ces anciens morceaux que l'on entend plus lors des
lives du Quo actuel......John m'a paru assez concentré sur son sujet, de bonne augure ......




Après quelques photos, retour à l'hôtel afin de .... ...... After traditionnel en compagnie du JCQ que Mr El Président
nous a amené....un John et sa femme très ouverts (pas seulement à la bouteille), disponible aux photos, poignées de mains et échanges de mots....grand moment....


en conclusion, pour moi, une Enorme et Mémorable QUOPARTY 2012....


Et un Grand MERCI à MONSIEUR EL PRESIDENT, ainsi que son entourage, pour cette dépense d'énergie apportée pour un tel événement.....

 

Tout à commencé vendredi soir avec l'accueil des groupes à Orly, puis direction Vitry le François.. Anais & moi suivons le bus, petite pause sandwich et arrivée à l'hôtel à 23h30.

Nous accueillent : Michel & Cindy qui nous livrent les petites cartes magnétiques nous permettant de passer une bonne nuit !

Samedi au réveil : belle surprise, Soleil ! Une journée magnifique qui commence, des moments partagés entre les organisateurs et les musiciens.. je ne pensais pas que je prendrais autant de plaisir à vivre ce moment... Quelques photos pour rendre ce moment inoubliable, réglages, préparation du merchandising, et enfin les portes s'ouvrent...



Ravie de retrouver tous les copains et copines, on discute un peu avec les uns et les autres et c'est parti : 19h15 début du premier concert Carousel Vertigo, suivi d'Herculès, 2 groupes intenses, une musique Rock comme on les aime, et arrive, peu après 22h, John Coghlan's Quo, un show de 2h, on passe un très bon moment, des titres qu'on aimerait entendre plus souvent en live, un John Coghlan en très bonne forme. Minuit... le car nous rappelle qu'il y a une fin à tout... et qu'il faut rentrer...

L'after a déjà bien commencé et se prolonge avec tous les musiciens à la grande joie de tous les fans français, ravis de pouvoir faire une petit photo souvenir grâce à Franz, toujours prêt à immortaliser ces instants forts...1h30.. il faut être raisonnable, on va se coucher...

Dimanche matin, derniers remerciements et au revoir aux groupes, le car quitte l'hôtel... j'aurai presque une petite larme à l’œil en pensant à tout ce que je viens de vivre... bien trop rapidement ! Un week-end inoubliable, une organisation irréprochable comme toujours et j'attends avec impatience la prochaine... merci Bruno et Bernard !

J’étais bien décidé à ne pas prendre de chambre d’hôtel. Au départ, je voulais camper sur le site mais Bruno m’avait dit que si la chose n’était pas impossible, l’infrastructure du château de Goncourt n’était adaptée. Je me suis donc rabattu sur le parking de l’hôtel avec un matelas dans le coffre. Vu l’orage qu’on s’est pris sur la tronche vers trois heures, je ne regrette rien. La pluie sur la tôle, c’est bruyant mais une Volkswagen sera toujours plus étanche qu’une tente 3 secondes Quechua.

Je retrouve Véro et Franz à l’hôtel vers 17h00, Dunkerque et la Belgique nous rejoignent ensuite. Deux heures plus tard et après avoir aperçu Coghlan en train de prendre un bain de soleil sur la pelouse de l’Hôtel Castor, nous décollons destination Goncourt où arrivent petit à petit tous les membres de notre sympathique Quommunauté. Certains forumeurs que je rencontre pour la première fois (Michel, Cindy, Backon), d’autres que j’ai déjà croisés mais dont je ne suis pas sûr des noms, des plus anciens que je revois toujours avec plaisir comme Patrice et Muriel, François et Bruno qui recréent le contact après une trop longue absence et la très sympathique équipe rémoise avec à sa tête, un Christophe (Baud) toujours plus enthousiaste. Certains ne sont pas là et c’est bien dommage. Je pense à eux. Bertand, Alain, Xavier, Eric…



J’installe le matériel de la tombola sur le stand Merchandising Quofrance et c’est de cette place, aux côtés d’Anaïs, Natalie, Véro et Nathalie que je verrai les sets de Carrousel Vertigo et Hercules. Je passe un peu à côté d’Hercules et je le regrette mais Frenchy avait plein de choses à me raconter et il faut faire des choix dans la vie. Tant pis pour les norvégiens qui ont fait toute cette route pour rien.
On décide de procéder au tirage de la tombola avant le set de JCQ et c’est le gars que j’ai mis dix minutes à convaincre d’acheter un ticket qui gagne les deux places pour le Casino de Paris.
Merci à tous ceux qui ont participé généreusement à cette tombola.

Je peux enfin m’approcher de la scène pour voir ce qui ressemblera sûrement à la prestation du Quo historique en 2013. Si le projet aboutit bien entendu. En tout cas, Coghlan est au point. Son jeu est précis et modéré à tel point que Mick un instant étonné de ne plus rien entendre derrière lui se tourne vers le bassiste pour lui dire « T’as vu ? John n’est plus là. Bof, on s’en fout on continue » John reprendra ensuite sa place ni vu ni connu.
Beau set, je me suis régalé. 4500 en entier fut une belle surprise. Que de chemin parcouru depuis la QP de Billy Montigny !


La soirée se termine trop tôt avec pour Bruno, je crois, la satisfaction d’une Quo Party parfaitement réussie même si le calendrier n’a pas permis de remplir autant que le cadre et l’affiche le méritaient. Pas grave. Comme tu le dis toujours : C’est l’endroit où il fallait être le 2 juin et les absents se sont gourés de soirée. (même si ça devait être bien chaud à Nancy.)

On claque la bise aux deux frangins qui profitent du Magical Ponchon Mystery Bus pour regagner la capitale et rater une after magistrale qu’ils n’auraient pas reniée. Après la dégustation des spécialités régionales gentiment préparées par Véro, Doc et Danielle, Baud, Franz et Quopin avec son omelette liquide qui a rencontré un certain succès auprès des membres les plus aventureux, nous finissons avec les musiciens dans une ambiance chaleureuse et sympathique. Merci à eux pour leur simplicité et leur disponibilité.

Après une nuit un peu mouvementée, on se retrouve au p’tit déj. Tout le monde émerge petit à petit sauf la Belgique qui ne se déplace qu’en groupe compact.

Dernières bises, un « au revoir* » de John assez surréaliste quand on se revoit tout minot 35 ans auparavant en train de regarder les vignettes d’On The Level et je monte dans le Sharan pour deux heures de route dont la moitié sous la flotte sur une nationale avec un radar tous les 500 mètres.

(*) en français dans le texte

 

Phsymol a écrit:"Magical Ponchon Mystery Bus"

bien trouvé Philippe.

10/15 lignes qu'il a dit le gars? C'est parti!

S'il fut ardu pour certain(e)s de trouver le point G, c'est à peu près à l'heure que le confortable engin s'est ébranlé vers l'ouest. Après une petite heure de bouchons, nous avons enfin pris notre allure de croisière.
17h30 arrivée dans ce coin improbable que seuls le GPS et David Vincent (en cherchant un raccourci que jamais il ne trouva) sont à même de trouver. Ceux qui pensent que l'Espace Delfosse de Billy-Montigny est "paumé" n'ont absolument rien vu, dans le genre "nulle part" Bruno a mis la barre à un niveau insoupçonné. A ce rythme là, il y a fort à parier que la prochaine QuoParty ait lieu dans une clairière ou au fond d'un ravin.
Mais mes sarcasmes sont injustes car ce lieu introuvable est tout simplement extraordinaire! Le cadre, les deux scènes (in et outdoor), le vaste espace bar/restauration font de cet endroit un espace de concert d'une convivialité sans égal.

Après avoir bisé avec plaisir des anciens pas vu depuis un bail et des nouveaux jamais vus auparavant (mais pas moins sympas pour autant), direction le merchandising pour acheter l'intégrale Hercules ainsi que les immanquables tickets de tombola.

19h et quelques, arrivée sur scène de Carousel Vertigo.
Ces mecs m'avaient déjà bien plu (euphémisme) au Casino de Paris en 2009, ils ont plus que transformé l'essai avec ce set de plus d'une heure durant lequel j'ai tapé du pied et arboré un sourire "ça comme" du début à la fin . De là ou j'étais, le son était puissant mais vraiment nickel, tout était réuni pour que leur blues-rock pêchu (ou on peu parfois déceler quelques relents de vieux Whitesnake, de Foghat ou de AC/DC) puisse s'exprimer sans retenue. Et ce fut le cas: quelle claque!
Que ce soit pour sa voix, son excellent jeu de guitare, ou ses compos, Vincent Martinez est un "tout bon", et sa complicité avec Jansen Press ne fait qu'ajouter à l’énergie communicative que dégage ce groupe sur scène. Revers de la médaille: le batteur et le bassiste ont vraiment l'air de "pigistes". Voila un point à corriger.
Quoi qu'il en soit, j'ai pris un panard monstrueux à écouter et à voir ce groupe qui évolue dans le créneau étroit et encombré des "jeunes qui font du rock de vieux", mais qui fait assurément partie des tous meilleurs dans ce registre. C'est donc logiquement que j'ai acheté un t-shirt Carousel Vertigo pour masquer l’infâme tache de moutarde que j'avais fait sur mon polo Quo.

Le changement de scène fut court, et j'étais à peine sorti du ravitaillement quand Hercules a entamé son set.
Je n'avais pas entendu grand chose d'eux avant cette QuoParty, et je dois avouer que cette découverte scénique fut une très bonne surprise. En dépit de leurs origines et d'un genre musical laissant peu de place à la fantaisie, j'ai trouvé leurs compos bien plus "subtiles" que ce que les quelques mp3 qui trainaient sur mon disque dur pouvaient laisser le supposer.
Si le son était au début bien moins bon que pour le groupe précédent (la basse étouffait tout, et si c'est moi qui le dit c'est que c'est vrai croyez-moi), c'était par contre excellent en terme de jeu. Pour parler comme un footeux, on sentait qu'on avait affaire à un vrai collectif, rodé et cohérent.
Un set sans temps mort, au gout de "trop peu", preuve s'il en était besoin que Hercules à su conquérir d'emblée le public présent. Bravo!

La lumière commençant décliner, l'assemblée s'est vue rejointe par une horde de moustiques. Heureusement, notre bon Président avait tout prévu: une Alix et 98% de ces désagréables hématophages se détournent de vous. Impec!

Curieux début de set que celui de John Coghlan's Quo: en vrac, sans la moindre annonce, comme si on faisait un soundcheck et que, jugeant le truc correct, on embrayait direct sur le vrai set.
La plupart d'entre-nous ayant encore en mémoire la dernière prestation de ce quatuor à Billy-Montigny en 2007, c'est peu dire qu'un certain "scepticisme" régnait quand au niveau réel du batteur historique du Quo. Et bien, force est d'avouer que si le John Coghlan actuel n'est clairement plus celui qui jouait "What you're proposin'", il a indubitablement progressé depuis sa dernière venue à la QuoParty. La vélocité ne reviendra plus, mais le tempo est tenu et les breaks ne sont plus "aléatoires", en clair : il joue (enfin) carré.
Par contre, devant lui c'est pas la fiesta . Baz n'était vraiment pas en voix, et on les sentait Mick et lui "au boulot".
Le son n'était pas non plus exempt de tout reproche, j'ai d'ailleurs été étonné que les conditions de son se dégradent au fur et à mesure qu'on grimpait sur l'affiche (d'habitude, c'est le contraire).
Parlons de la set-list à présent. Philippe l'a dit avec justesse: nous sommes en présence d'un "training band" en vue de la reformation du line-up originel. En dehors de ce contexte, jamais les gars de Predatür n'auraient envisagé de jouer "Wild side of life" ou "Hold you back", ça faisait même bizarre de les voir chanter ça. Si le "A year" n'arrivait pas à la cheville de celui de 2007 (souvenez-vous ce frisson), le "Picture of matchstick men" fut probablement le meilleur que j'ai entendu (sans dec'). J'ai également beaucoup apprécié le medley "Forty-five hundred times/Umleitung/Need your love", tant pour sa cohérence que pour le clin d'oeil à Predatür.
Difficile donc de se faire une opinion objective . John joue beaucoup mieux qu'il y a cinq ans, aucun doute là-dessus. Mais de la à dire qu'il a réellement le niveau et qu'il doit sa place sur l'affiche à autre chose qu'un pédigrée datant de plus de trente-ans, il y a un gouffre. En plus, et je suis vraiment désolé de dire ça, ses gars ne l'ont pas aidé comme ils l'avaient fait en 2007. Ces mecs ont le talent et le métier pour enflammer un auditoire, il suffit juste qu'ils y croient et en aient envie. Visiblement, au moins un de ces deux ingrédients était resté à Reading .
Enfin, à la décharge du John Coghlan's Quo, nous savions tous que ça allait paraitre "mou du genou" après les deux déferlantes du début de soirée.



Il n'empêche que cette QuoParty restera un excellent millésime tant de par la qualité de l'affiche proposée (ça valait largement plus que 15€), l'organisation au "petits oignons" (merci pour le minibus), le site, l'ambiance, tout!

Minuit et demie, après la photo de groupe et une dernière série de bises, c'est l'heure de remonter dans le Magical Ponchon Mystery Bus.
Après une première demi-heure franchement "potache" (ne vous inquiétez pas les jeunes: ce qui se passe dans le bus reste dans le bus ), deux gerbis dans un même sac et une quasi panne de gazole, tout le monde s'est écroulé jusqu'à environ trois heures et quart.
A ce moment là, le ciel nous est littéralement tombé sur la tête et l'autoroute s'est transformé en mer agitée avec ça et là des voitures devenues amphibies et dérivant lentement. Dantesque!

Arrivée à Montparnasse vers 4 heures, à l'appart un quart d'heure plus tard, bizarrement j'ai mis un certain temps à m'endormir.
Si la répétition prévue dans l'après midi fut un désastre, j'ai fait plaisir à ma maman en débarquant chez elle l’œil glauque , la basse sur le dos et une fleur à la main.
Je ne suis pas adepte de la fête des mères, mais il aurait été idiot de ne pas rester dans le thème du week-end: générosité et bonne humeur partagées.

Vivement la prochaine !!!

 

 

10 jours après "notre réunion", tout a été dit. Que dire de plus ?

Que si John et ses trois compères n'avaient pas eu l'idée généralissime de jouer ensemble il y a une bonne quarantaine d'année, "notre réunion" à nous n'aurait pas eu lieu. Alors, respect absolu.

Que Carousel Vertigo fut pour moi une découverte et un grand plaisir. Au fait, Vertigo, ça ne vous rappelle rien ? Évidemment ceux qui n'ont pas connu l'époque des vinils ne peuvent pas comprendre. Le logo qui tournait en toupie à étage nous intriguait, mais les cd d'aujourd'hui, on ne les voit pas tourner. C'est balot..... Comprenne qui pourra.



Que Hercules est pour moi la quintessence de ce que j'aime le plus. J'espère que ceux qui les ont découverts ont appréciés. Je suis prêt à faire encore des paquets de km pour les revoir et revoir encore.

Que John est et reste lui même. Un batteur n'est pas un leader, il est l'âme du rythme, il l'impose. Son jeu est resté le même. De retour à bord je me suis réécouté le live de 76 (presque en entier...) et j'ai retrouvé son beat obsédant qui me faisait kiffer grave ( on ne disait pas comme ça à l'époque...). Un peu mou aujourd'hui ? Ouais et alors ? M'en fous, j'aime.

Que le saucisson à la mirabelle et le gâteau à l'ours de Véro étaient excellentissimes.

Que nous avons passé un GRAND moment. Ensemble.

Que Bruno est un mec génial.

Que nous serons heureux de nous retrouver encore et encore.

Again, again, again......

 

 

haut

Francis Rossi aka Frame or the Gomor Rick Parfitt aka The Womor Alan Lancaster aka "Nuff" John Coghlan aka "Spud" Roy Lynes Andrew Bown Pete Kircher Matt Letley John "Rhino" Edwards Jeff Rich Bob Young Leon Cave the new boy 2013 Paul Hirsh