Retour vers la page d'entrée!

mise à jour :


Reporting French Quo Party 2006 par coincoin

La QuoParty 2006 se devait d'être au moins aussi bien que cette édition inaugurale de 2005. Confortés par le succès de la soirée de Dunkerque et par les bons échos qu'elle avait suscité au sein de la quommunauté un peu partout en Europe, nous avons décidé de passer au niveau supérieur et de faire venir en tête d'affiche le boogie-band anglais PREDATÜR. La seule présence de ce groupe devant être synonyme d'une plus forte présence de fans étrangers, cela impliquait également une logistique plus conséquente en termes de capacité d'accueil et d'hébergement. La municipalité de Billy-Montigny (62) mettant à notre disposition son superbe Espace Léon Delfosse, et des hôtels étant situés à proximité, le lieu était trouvé.
Ce concert devant être le premier de PREDATÜR dans l'hexagone, nous nous sommes assuré les services d'une société de production audiovisuelle afin d'immortaliser cette soirée sur un DVD.
C'est donc le samedi 18 mars 2006 que des dizaines de fans Français mais aussi Anglais, Ecossais, Gallois, Allemands, Belges ou Hollandais convergèrent vers cette petite commune du Pas De Calais où la plupart ne s'attendaient vraiment pas à trouver une salle de spectacles d'une telle envergure. Après de chaleureuses retrouvailles, la soirée débuta par une nouvelle prestation acoustique de Colin "T.M.K" Harris. Ce sympathique Anglais à la bonne humeur si communicative avait complètement remanié sa set-list par rapport à l'année précédente, piochant essentiellement dans le répertoire seventies de STATUS QUO. Fidèle à l'esprit de communauté qui prévaut lors de telles soirées, Colin avait fait le pari de faire de son set une grande jam basée sur la spontanéité et le partage. C'est ainsi qu'on a vu se succéder à ses cotés sur scène les musiciens de SYSTEM QUO (qui allaient jouer après),  mais aussi des invités Belges, Hollandais ou Français. Si les interprétations ne furent pas toutes d'une grande justesse, le plaisir visible que prenaient ceux qui étaient sur scène se transmettait à tout l'auditoire. Une fois encore, Colin avait su  par sa gentillesse, sa simplicité et sa bonne humeur donner le ton de la soirée. Merci et bravo!

Jean-Marie et Olivier (System Quo)en plein dialogue
System Quo


Après un court entracte, le niveau sonore grimpa d'un cran quand SYSTEM QUO fit son apparition sur scène. C'était la première fois que ce tribute-band français fraîchement formé se produisait devant un public, et si une légitime nervosité était palpable sur le premier morceau, les quatre musiciens, portés par un public en grande forme, se déchaînèrent au rythme de brûlots comme "Little lady", "Rain" ou "Forty-five hundred times". Au bout d'une heure, la température de l'espace Léon Delfosse avait grimpé de plusieurs degrés et SYSTEM QUO avait plus que réussi son "examen de passage", recueillant satisfecit et hommages appuyés de fans anglais et des membres des autres formations jouant ce soir là. Chapeau messieurs.
Le changement de matériel de scène prit un peu plus de temps qu'après le set acoustique, ce qui laissa le temps au public de se réhydrater et de récupérer.
Puis ce fut l'apothéose de la soirée avec le premier concert en France de PREDATÜR.
Si ce boogie-band originaire de Reading (UK) est inconnu dans l'hexagone, il jouit cependant d'un important succès auprès des fans du STATUS QUO "vintage" partout en Europe. Ainsi, il n'est pas rare de rencontrer des fans allemands, hollandais et parfois même français lors d'un de leurs concerts outre-Manche. Leur musique est faite de compositions originales fortement inspirées par le Quo du début des seventies, et leurs prestations scéniques se caractérisent par une grande énergie. "In your face" est l'expression qui semble la plus à même de décrire un concert de PREDATÜR.
Ce premier concert en France ne failli pas à la réputation du quatuor et, en dépit de problèmes de son en début de set, c'est une déferlante qui allait s'abattre sur Billy-Montigny pendant un peu plus de deux heures. La quasi-totalité des titres de l'album Mean furent joués mais le groupe nous réserva des surprises de taille en interprétant des morceaux inédits devant figurer sur leur prochain opus ainsi que quelques reprises de vieux morceaux de STATUS QUO, en particulier une extraordinaire version de "O baby" (tirée de l'album Piledriver – 1972).


Le temps d'un dernier verre et d'un échange d'impressions "à chaud" avec les musiciens, l'heure était venue de regagner l'hôtel.
Là, les discussions se prolongèrent une bonne partie de la nuit et reprirent lors d'un petit déjeuner convivial où, en dépit d'un évident manque de sommeil, la joie se lisait sur tous les visages.
Aux comptes-rendus qui suivirent sur tous les forums européens, nous avons pu mesurer combien cette QuoParty fut une réelle réussite, tant sur le plan artistique qu'en ce qui concerne l'ambiance ou l'organisation.

Le fantasme pour un Fan de Status Quo s'appel Predatür
Predatür la magie de la Quoparty 2006 continue

Il ne nous reste plus qu'à tout mettre en œuvre pour que l'édition 2007 soit du même cru…

haut

Francis Rossi aka Frame or the Gomor Rick Parfitt aka The Womor Alan Lancaster aka "Nuff" John Coghlan aka "Spud" Roy Lynes Andrew Bown Pete Kircher Matt Letley John "Rhino" Edwards Jeff Rich Bob Young Leon Cave the new boy 2013 Paul Hirsh