Retour vers la page d'entrée!

mise à jour :

L'Gouniou pas roux mais Vénitien

Ma Quo Party 2008

Magnifique,bellissime, brillant, éclatant, étonnant, extraordinaire, fastueux, formidable, généreux, glorieux, grandiose, imposant, magistral, merveilleux, munificent, noble, ravissant, relevé, riche, royal, seigneurial, sensationnel, somptueux, splendide, sublime, superbe, triomphal… Ouais, je vais m’arrêter là.

Mais, ça donne une vague idée de ce que j’ai ressenti après que j’ai claqué la porte de la gouroumobile dans mon garage à  Charenton à 2 h 30 du matin alors que dans mes tympans bourdonnaient les dernières notes de la Quo Party 2008. Y’a un keum qui disait (Sacha Guitry ?), le silence qui suit du Mozart, c’est  encore du Mozart, moi je dirais, les acouphènes qui sifflent dans tes oreilles, c’est encore du Woodedz !

La salle qui nous accueillait cette année, est à mon avis une de plus belle de Paris, pour faire mieux l’an prochain faudra viser l’opéra Garnier. Je crois que tout le monde a été sensible à cet espace vraiment chaleureux, le public, comme les musiciens. C’est toujours aussi émouvant de revoir les « vieux » fidèles qui viennent chaque année à la Quo Party et de découvrir quelques petits nouveaux. Railroad a vraiment joué son rôle de première partie, du bon gros rock boogie , exactement dans l’esprit de la musique qu’on aime, qui fait taper du pied et bouger la tête. Woodedz  débarque sur scène, deux musiciens du Quo en personne, live ! juste pour nous, et le petit blondinet de fils de Rhino, qui malgré son jeune âge assure grave à la gratte (y’avait qu’à voir la tête de Vincent, limite écœuré).

Rhino, tient en fait son surnom des musicien de son ancien groupe qui l’avaient surnommé ainsi, non pas à cause de la puissance de son jeu de basse, comme je le pensais, mais parce qu’il est maladroit, comme un rhinocéros dans un magasin de porcelaine un accident prone comme disent les anglais. L’est peut être comme ça le Rhino, mais avec sa basse il est loin d’être maladroit ! Les versions d’Obstruction Day et Bellavista Man, sont vraiment bien meilleures que celles jouées par le Quo. On sentait la joie d’être là, de Rhino et de Matt qui était tout sourire et complètement décontracté. Très, très  bon concert devant un public conquis, qui se clôture par Bad News, oui la mauvaise nouvelle c’est que le concert est déjà fini. Vivement le prochain.

Quo Party rules Association Quo France Rules aussi 

retour

Francis Rossi aka Frame or the Gomor Rick Parfitt aka The Womor Alan Lancaster aka "Nuff" John Coghlan aka "Spud" Roy Lynes Andrew Bown Pete Kircher Matt Letley John "Rhino" Edwards Jeff Rich Bob Young Leon Cave the new boy 2013 Paul Hirsh