Retour vers la page d'entrée!

mise à jour :

Compte-rendu de Michel Jouhandeau

Bon allez petit compte rendu de notre journée à Carcassonne, faites pas attention à l' orthographe ça vient  pas de l' esprit mais du coeur.

Ben comme d' hab, c' est au dernier moment que Cindy et moi on se décide à y aller, toujours ce foutu pognon qui décide les projets, depuis quelques temps ça me trottait bien dans la tète, mais il manquait le p'tit kèke chose qui fait que, eh !!! ben temps pis une saigné de plus, de toute façon on y emmène pas avec nous.

J' avais promis à mes petits neveux de Grenoble qu' un jour je les emmènerais voir Status Quo, Dorian 10 ans qui commence à jouer de la gratte, Florent 8 ans qui  joue de la batterie et se débrouille pas mal, et ça tombe bien car ils sont en vacances avec Papa pas loin de Carcassonne donc décision fut prise on se retrouve tous à Carcassonne mardi matin.



Départ pour Cindy et moi de Limoges à 6 H du mat, 3 heures 30 plus tard arrivée à la cité, assez calme en ce milieu de matinée, facile pour nous de se garer, les parking sont presque vide, par contre y fait pas chaud, nous voilà devant l' entrée de la cité, en arrivant de bonne heure nous avions notre petite idée derrière la tète, il faut trouver les bus, chose faite au bout de quelque minute, ils sont garés sous les remparts à quelques pas du théatre Jean Deschamps, et au dire du vigile sur place, ils sont encore à leurs hotel pas très loin, bien, une bonne chose de faite, nous voilà devant l' entrée du théatre, ou déjà deux fans sont devant les grilles, un petit bonjour vite fait, pas trop bavard les gars, ( peut etre le froid ), petit tour dans la cité, et nous passons devant un hotel et c' est le seul avec un vigile devant, tiens nos gars seraient ils là ??????, renseignement pris c' est le groupe Paradis nous dit le vigile, on se regarde avec Cindy tu connais ce groupe ???  bas non !!!, surement des nouveaux me dije     en fin de compte c' était la Vanessa, on l' a su plus tard  

Redirection les bus, en chemin nous trouvons suréxité un fan de Carcassonne déjà rencontré en 2009, vite il vient de voir Francis devant " l' hotel Mercure " à deux pas de la cité,  arrivé au bus en effet qui voyons nous descendre d' un taxi, Francis !!!! quelques mots échangés, très cool notre Francis, mais la dame avec lui, vous savez très typée asiatique celle qui n' est pas commode, a tot fait de mettre un terme à la petite discution, dommage car Francis d' habitude et assez réservé, là il était très facile et très accéssible .



Après çà, la petite famille nous rejoins devant la cité, " dommage vous venez de raté Francis de quelques minute ", on sais ou ils sont maintenant on devrait les revoirs quand mème dans l' après midi.

Un petit casse dalle avalé vite fait, pendant que la family va visité la cité, nous avec Cindy nous rejoignons les potes du quomotive, Richard, Marc, Sratch, Pascal de Rouen devant l' entrée du théatre , Marc nous fait voir une photo prise avec Rick dans la cité quelque minute auparavant, mince alors Rick était à quelques pas de nous et on l' a pas vu c' est rageant, d' autant plus que maintenant lui et Francis sont à l' interieur du théatre, donc  c' est mort  on ne les reverra pas

 

Alors que nous étions assis avec le petit groupe du Quomotive une petite dizaine de personne, nous voyons sortir de la petite impasse qui donne accès au théatre, Francis accompagné de toujours cette dame très très protectrice  , Francis nous voyant un peu déçu, nous dit qu' il va se restauré un peu mais promis après il viendrait .



Un petit quart d' heure plu tard notre Francis d' une démarche très cool viens spontanément nous voir mais cet fois il est seul sans la " dame " et là mes enfants ce fut que du bonheur, un Francis comme jamais de ma vie j' ai vu, d' une gentillesse incroyable, autographe et photo avec tout le monde, petit mot, plaisante avec les uns et les autres, un grand monsieur  voilà tout .

Retour au calme après ce moment inoubliable, mes petits neveus n' on pas trop compris toute cette agitation, nous bombarde de question et c' était qui ce monsieur, et pourquoi tout le monde faisait des photos avec lui etc. .... etc....

Nous étions encore tellement dans l' instant magique passé avec Francis que nous avons même pas réagi quand Andy et Léon sont passé discrétos à coté de nous, au grand dame de Marc qui ne nous a pas félicité à la non réaction que nous avons eu au passage de nos deux compère, puis tardivement en fin d' après midi nous avons vue furtivement Rhino un petit signe de la main, un peu fuyant le Rhino aujourd' hui, mais on lui pardonne parce que d' habitude c' est bien lui le plus avenant de la bande.



et vers 18 h 30 alors que j' était avec Marc en train de papoté de chose et d' autre dans la petite impasse menant au théâtre, passe à quelque centimètre de nous Léon que l' on avait même pas vue sortir, je dit à Marc " ta vus c' est Léon ", Marc tout de suite ce fut " action réaction ", et là aussi un autre moment très sympa et très agréable, un Léon très très gentil, photo et autographe avec les uns et les autres, Cindy lui a expliqué que les deux enfants faisait de la musique et que le plus petit jouait de la batterie, il à souris, photo avec les enfants, Léon est très abordable, beaucoup plus spontané que Matt qui je pense était très timide.



Et après tout ces évènement ce fut l' attente interminable, 20 h 30 ouverture des grilles, 21 h 30 début du concert sous les yeux médusé des enfants, qui avaient le privilège d' etre devant, les bras sur la scène, ( c' est l' une des particularité de Carcassonne ), les première note de " Caroline " fusent et là stupeur les bambins comme les grands sans rien leurs dire tapaient dans les mains sautaient, bougeais la tète, très vite repéré par Rick, qui est venu joué sur leur tète presque à les touchés, et çà à plusieurs reprise, l' un des deux bambin aurait pu avoir son premier médiator si une bonne femme sans trop de jujotte lui aurait pas chippé sous le nez, pourtant Rick avait bien dit à Loyd de le donner aux enfants car le médiator était resté sur la scène, l' ètre humain est ainsi fait, en suite " paper plane "  " rain "  " hold you back ", tout se déroule à la perfection hormis quelque petit raté sur l' intro de " hold you back ' pas de son sur la guitare de Rick durant un court instant, pareil sur " beginning of the end " pas de son micro pour Rick et Andy, mais bon secondaire tout çà, un solo de batterie remarquable de Léon, je trouve qu' il n' a pas le même rythme de frappe que Matt, Léon me parait plus vivant derrière ces futs, j' ai bien apprécié.


Une ambiance de folie, un théâtre quasiment plein, des gens qui sautaient reprenaient en cœur les paroles, du grand Carcassonne comme en 2009, tout les concerts que j' ai vue du Quo hormis Landernau, on toujours été un grand bonheur pour moi, mais les deux de Carcassonne sont indiscutablement pour moi les meilleurs que j' ai pu voir, le site déjà c' est quelque chose, le son également, le fait que l' on puisse être à porté de main de nos gars de les touchés si l' on veut , et l' ambiance de folie dans le publique, rarement vue autant participé les gens qu' à Carcassonne, et puis comme à chaque fois ben sa passe trop vite, vraiment trop vite.



La réaction des deux bambins à la fin ce fut " tonton c' était super bien le concert ", " c' était génial, on pourra revenir les voir ".
voilà les amis mon ressenti, pardon pour la longueur, mais bon je vous le livre comme je l' ai vécu

haut

Francis Rossi aka Frame or the Gomor Rick Parfitt aka The Womor Alan Lancaster aka "Nuff" John Coghlan aka "Spud" Roy Lynes Andrew Bown Pete Kircher Matt Letley John "Rhino" Edwards Jeff Rich Bob Young Leon Cave the new boy 2013 Paul Hirsh